L’ASSOCIATION SAINT MICHEL À UN TOURNANT DE SON HISTOIRE

Les grandes dates

  • 1820 Déclaration d’utilité publique de l’Orphelinat de jeunes filles Notre Dame par Napoléon III
  • 1943 L’Orphelinat devient masculin et est confié à l’Association Saint Michel
  • 1975 Ouverture de l’Institut Corsy   dans la ZAC du Jas de Bouffan à Aix
  • 1985 Accession à la mixité
  • 1995 Ouverture d’un autre établissement, l’Odyssée, sur Marseille
  • 2001 Création du Nautile
  • 2007 Création du SESAME
  • 2013 Fusion des deux établissements antérieurs, Création des services éducatifs de l’Association Saint Michel
  • 2018 Création du Service Mineurs Non Accompagnés (MNA)

De la genèse…  à l’actualité

Créé sous Napoléon III, l’Orphelinat de jeunes filles Notre Dame est confié en 1820 aux Demoiselles de la Providence. En 1943, l’orphelinat devient diocésain et reçoit une population exclusivement masculine de 50 jeunes de 3 à 18 ans. Il est confié à l’Association Saint Michel.

En 1971, l’association Saint Michel passe une convention avec la Direction des Affaires Sanitaires et Sociales et signe son adhésion à la convention collective de 1966.

Plus d'informations sur l'Orphelinat Notre Dame sur le site de Damien Pachot : www.aixendecouvertes.com

 

En 1975, un notable, le Docteur André CORSY bienfaiteur de la ville d’Aix donne 3 hectares à l’association dans un lieu-dit qui deviendra la ZAC du Jas de Bouffan et qui est aujourd’hui privilégié quant à sa situation géographique et sa desserte avantageuse.

L’Institut Frédéric CORSY y est bâti sur un concept architectural « satellitaire », novateur à l’époque et favorisant la vie communautaire. L’établissement se professionnalise et se laïcise.

 

En 1979, 8 studios individuels situés sur le terrain complètent le dispositif d’accueil au bénéfice des jeunes majeurs.

En 1985, Un service de suite est mis en place, sa mission consiste à tisser un lien de collaboration avec certaines familles.

En 1986, L’Institut Frédéric CORSY s’ouvre à la mixité et des modifications architecturales internes indispensables ont lieu (transformation des dortoirs en chambres, rénovation des sanitaires).

 

En 1988, un service de suivi des jeunes majeurs, en studios locatifs individuels à baux glissants est mis en place. Cette mise en œuvre a l’avantage, par déplacement de la population de faire baisser l’effectif des unités de vie.

En 1995, à la demande du Conseil Général, l’Association Saint Michel « reprend » un établissement marseillais en difficulté. Nait ainsi  « l’Odyssée », deuxième établissement de l’Association Saint Michel. Les deux établissements ont poursuivi des itinéraires parallèles et indépendants sans jamais vraiment se croiser.

 

L’Odyssée développe à partir de 2001 l’expérimentation d’un service de placement familial et de soutien à la parentalité, le « Nautile », qui sera, sur ce sujet, reconnu pour ses qualités d’expertise et qui suit à ce jour 40 jeunes accompagnés par une équipe pluridisciplinaire (Assistants familiaux, éducateurs, psychologues, cadre).

 

Dès 2006, à la lumière des orientations des politiques publiques, du contexte interne comme externe, des attentes de nos tutelles locales et conformément aux accords du Conseil d’Administration de l’association gestionnaire, les équipes d’encadrement des établissements se sont engagées dans l’étude puis dans la mise en place d’une restructuration de ses moyens afin de les adapter à la commande sociale, légale et politique.

 

Simultanément, bénéficiant d’une conjoncture favorable, dès le premier semestre 2008, des réflexions longuement mûries ont permis la mise en place progressivement d’un service de placement à domicile de 36 places, sur trois sites (Aix, Salon, Martigues), dont la mise en œuvre se développera sur 15 mois, en trois étapes successives pour atteindre en septembre 2009 sa conformation actuelle. Ce service a été nommé « S.E.S.A.M.E »:, acronyme de « Service Educatif de Soutien et d’Accompagnement en Milieu Extérieur ». Ce redéploiement s’est effectué par étapes  de mars 2008 à septembre 2009, et à moyen constant. La mise en œuvre du S.E.S.A.M.E a été, pour la M.E.C.S CORSY, la première tentative de « placement hors les murs ». L’expérience de cette pratique, son opérationnalité tout comme son efficience ont ouvert la voie à d’autres perspectives.

 

L’année 2012 est une nouvelle étape importante pour l’établissement.
Forte de l’efficacité des outils développés, riche de la confiance de ses partenaires, L’Association Saint Michel se prépare aux challenges de l’avenir en prenant en compte, autant en interne qu’en externe les atouts dont elle bénéficie et les risques auxquels elle doit se confronter pour rester un partenaire du dispositif d’Aide Sociale à l’Enfance, en terme d’accueil et de soutien éducatif, au service des jeunes en difficultés et de leurs familles.

 

Suivant les orientations des politiques sociales et saisissant l’opportunité du départ à la retraite d’un des deux directeurs, l’Association permet en 2013 la fusion de ses deux établissements en un seul, la Maison d’enfants Saint Michel, éponyme de

l’Association, qui développe la variété de ses services sur toute son aire d’activité.En 2016, la gestion éducative de l’établissement est confiée à deux directions adjointes installées pour l’une sur Aix, pour l’autre sur Marseille.
En 2017, après une période  d’instabilité locative sur Marseille, l’Association fait l’acquisition d’une maison dans le quartier des Chutes-Lavies pour y installer l’un de ses services.

Cette maison, inaugurée le 19 septembre 2017 s'appelle désormais "Villa Kalypse", nom hérité du passé "Odysséen" de notre histoire institutionnelle marseillaise.

 

Fin 2018, prenant en compte le contexte géopolitique et consciente des besoins liés aux missions du Conseil Départemental, l'Association Saint Michel augmente sa capacité d'accueil en se dotant d'un service de 50 places au bénéfice des Mineurs Non Accompagnés (MNA) et développe cette action sur Aix en Provence et Marseille.

 

Début 2019, l'Association installe la Direction de ses services marseillais au parc d'activités des Aygalades, les locaux de Ste-Marthe devenants trop petits pour accueillir le secrétariat éducatif et les bureaux du service MNA.

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Association SAINT-MICHEL